Recherche Rapide  
Résultats définitifs du concours de recrutement d’agents de Maîtrise 2015  |  la Société Tunisienne de Banque Résultat concours 2016  |  الإعلان عن القائمة الأولية للمقبولين للاختبار الشفاهي (نفسي - تقني) لانتداب أعوان توزيع  |   الإعلان عن القائمة الأولية للمقبولين للاختبار الشفاهي (نفسي - تقني) لانتداب أعوان   |  Début de la conscription au service militaire à partir du 15 février 2016  |  
04/10
2013

IdeC recrute pour AAC

1359
Partager Partager

IdeC recrute pour AAC

Institut de la Citoyenneté
Ref: IDEC/AAC/APPEL
 
APPEL A CANDIDATURE
Pour la constitution d’un réseau d’Agence d’Action Communautaire (AAC)

La pauvreté et l’exclusion sociale forment une barrière au développement en Tunisie et bien qu’elles fussent au centre des revendications de la révolution de la dignité, les gouvernements qui se sont succédé depuis le 14 Janvier 2011 ont du mal à jeter les bases d’une politique sociale capable d’adresser la complexité de tels phénomènes.
 
Une lecture critique du traitement de la question de la pauvreté relève les défaillances suivantes: (1) avec des programmes sociaux morcelées entre les différents départements, l’état n’a pas de politique sociale claire et cohérente -
 
(2) Seule la dimension monétaire de la pauvreté est prise en considération ce qui ne permet pas de cerner les vrais besoins socio-économiques des pauvres et enfin
(3) la dimension locale de la pauvreté est totalement ignorée.
Le projet ’Vie digne pour tous’ propose une approche novatrice à trois axes capable d’éradiquer la pauvreté et de jeter les bases d’un développement endogène local. Dans cette approche, la pauvreté est mesurée et traitée :
 (1) dans ses 4 dimensions - ةducation, Santé, Conditions de vie et ةmancipation. Notre modèle est une version locale adapté de l’Indice Oxford de pauvreté multidimensionnelle (OMP) se basant sur 8 indicateurs : Education, Santé, Habitat, Environnement, Revenu, Culture, Information, et Communication
(2) à l’échelle du secteur (micro région) afin de ne pas passer outre les poches de pauvreté  et
(3) le tout dans une approche dynamique et transformatrice: La politique sociale visant à éradiquer la pauvreté doit avoir pour objectif la migration des communautés de leur condition de dépars lors du commencement du projet vers un espace de développement local durable (voir graphe). Cette stratégie se base sur la création de nouveaux métiers communautaires articulés sur les différents indicateurs de développement local pour créer une dynamique participative ayant pour objectif de développer des réponses locales aux problèmes de la pauvreté et de produire des plans d’action communautaires et plans d’investissement collaboratifs.
 
 
 -  La gouvernance du projet sera assurée par l’Institut de la Citoyenneté (IdeC), une fédération d’associations créée par ses coproducteurs.
 -  La mise en œuvre du projet est inspirée du concept de franchise sociale et s’articule autour de :
(1) l’IdeC en tant que franchiseur, responsable de la standardisation du processus de l’action communautaire pour le développement endogène et la rédaction de ses référentiels, de la mise en place du système et de ses instruments informatique, de l’évaluation et du suivi de ses composantes
(2) un réseau d’Agences d’Action Communautaire (AAC) - entreprises sociales franchisée par l’IdeC implantée à l’échelle de la délégation et composée de Conseillers en Action Communautaire (CAC) - spécialistes en Management et Marketing, Education, Santé, Habitat, Environnement, Agriculture, Culture, Information et Communication sélectionnés parmi les jeunes diplômés chômeurs et ayant suivi une Formation en Action Communautaire (FAC) - et
(3) des Unités d’Action Communautaire (UAC), associations partenaires de l’IdeC, composées de professionnels volontaires dans les mêmes disciplines que les AAC et qui jouent le rôle d’Assistants de l’Action Communautaires (AC) au niveau des secteurs et des quartiers.
 
Les Conseillers de l’Action Communautaire coordonnent et font le coaching des Assistants Communautaires relevant de leur spécialité et de leur délégation alors que ces derniers ont la mission de mobiliser la communauté locale selon la procédure IDEC dont l’objectif est de créer des espaces de démocratie locale participative sous forme de Forums Locaux de Développement Communautaires qui coordonnent l’action communautaire pour le développement endogène.
 
Le processus IDEC d’action communautaire pour le développement endogène
(1) identifier et évaluer les indicateurs de la pauvreté multidimensionnelle dans la communauté
(2) évaluer les besoins de la communauté
(3) cartographier ses ressources et atouts
(4) établir des Plans d’Action communautaire (PAC) en vue de l’utilisation des ressources locales pour la création de projets locaux visant les populations à faible revenu et
(5) Etablir des Plans d’Investissement Communautaires (PIC) qui utilisent le concept de budgétisation participative pour acheminer le financement extracommunautaire aux projets décidés par la communauté.
(6) Assister la communauté à lancer le concept ‘Un Secteur Un Produit’ et qui vise à promouvoir et à développer un produit local spécifique à la localité en lui conférant une haute valeur ajoutée et en lui garantissant les spécificités et les qualités requises pour sa commercialisation. Ce concept qui met l’accent sur l’innovation sociale sers financé par le Fonds éthique de l’IDEC (FIDEC).
 
Le financement de départ des AAC sera sous forme de micro-crédit alors que la pérennité du projet est garantie par la mutualisation des connaissances produites par les membres du réseau via la création de l’Agence d’Information Communautaire (AICOM), une coopérative des AAC dont la mission est de produire et diffuser l’information et connaissances locales et servir les intérêts des communautés via une multitude de plateformes : Radios communautaires; Système d’information basé sur le web; Services de téléphonie mobile à haute valeur ajoutée.
 
Les Agences d’Action Communautaire (AAC)
 
 -  Les AAC sont des entreprises sociales locales à but non lucratif implantées dans les délégations et franchisées par l’IdeC
 -  Les AAC coordonnent et assistent les actions des Unités d’Action Communautaire notamment dans la planification de programmes de développement local dans les secteurs de l’éducation, de la santé, du logement, de l’environnement, de l’agriculture et de la culture
-  La constitution d’une AAC dépend de la spécificité de la communauté et peut comprendre- un maîtrisard niveau CAPES (Axe Education), un médecin / pharmacien / science de la santé (Axe Santé), un architecte / ingénieur en génie civile (Axe Logement alternatif), un ingénieur environnement (Axe Environnement), un ingénieur agronome (Axe Agriculture), un mastère en beaux arts / sciences culturelles (Axe Culture), un informaticien (Axe Information, un journaliste (Axe Communication)
-  Les membres fondateurs des AAC suivent une formation dans la mobilisation communautaire, les équipes certifiées accèdent à un financement pour la création de leur Agence.
 
Pour mettre en place les AAC, nous lançons un appel à candidature pour embaucher des jeunes diplômés qui seront membres des 25 Agences d’Action Communautaire qui seront crées durant la phase pilote dans toutes les délégations des gouvernorats de Manouba, Zaghouan et Kairouan.
 
Les postes ouverts sont comme suit
 
Gouvernorat
Assistants communautaires thématiques (au niveau délégation)
Kairouan
66
Zaghouan
36
Manouba
48
Total
150
 
>>Date de début du poste: Dès que possible

Poste/Mission basé(e) dans votre secteur d’origine
 
Envoyer CV et lettre de motivation à conseiller.social@gmail.com
 
Les candidats sélectionnés sur dossier seront invités à un entretien avec les membres de l’IdeC. Les personnes définitivement sélectionnées suivront une formation d’un mois en mobilisation communautaire avant d’entamer la mise en place de l’Agence locale d’Action Communautaire (vers début 2014).

S'identifier

E-mail:
Password:

Les concours les plus visités